Les profils à une table de poker

Profil n°1 au poker : le rock

C’est le joueur de poker, ferme au poste, et qui ne participe que très rarement au pot. Le bouton peut avoir fait plusieurs fois le tour de la table, avant que cet individu ne participe volontairement aux enchères (exception faite, bien entendu, des blinds). Cela signifie qu’il attend une très bonne main de départ avant de s’engager à jouer, car il sait que dans ce cas, il a une bonne chance de l’emporter. Il n’aime pas perdre des jetons par suite de paris hasardeux, même quand il se trouve dans l’une des dernières positions de la table. Il y a une forte probabilité qu’il relance, et vous pouvez donc être sûr que vous jouerez contre une très bonne main. A moins d’avoir un très bon jeu, vous devriez passer. Votre AJs peut avoir très bonne mine, mais le roc dispose probablement d’une haute paire ou d’AK, AQ. Une fois que vous avez repéré le Roc, surveillez-le et notez sa main quand vous en aurez l’occasion. Ainsi, à moins de disposer d’une top main, couchez-vous quand le Roc prend la parole. Soyez circonspect aussi, s’il ne fait que suivre dans les premières positions, vous savez qu’il ne suit pas de façon spéculative, il est donc évident qu’il sous-joue avec une top main du type AA ou KK. Il espère que quelqu’un relancera derrière lui de façon à ce qu’il puisse alors aller à tapis ou surrelancer.

Profil n°2 au poker : la calling station

Ce joueur est l’opposé du roc. Il participe souvent au pot, et n’a pas peur de suivre une relance. Théoriquement, vous ne jouerez vous-même pas plus de 20 à 30% des coups, mais la Calling Station jouera environ 60-80% des coups. C’est un joueur qui jouera beaucoup de mains et qui ne se souciera que très peu de la taille de la mise adverse. Votre stratégie face à la calling station consiste tout simplement à jouer et à relancer vos meilleures mains contre lui. En effet, il n’aura aucuns scrupules à suivre vos relances lors des différents tours d’enchères. N’essayez pas de bluffer ce profil parce que ce n’est pas son genre de se coucher, et il pourrait, simple probabilité, disposer d’une meilleure main que vous.

Le point intéressant concernant les calling station de micros et basses limites est qu’elles ne relanceront pas en préflop si elles disposent d’une bonne main. Elles ne blufferont pas, mais si elles devaient le faire quand même, restez à l’écart. Elles sont trop naïves pour se rendre compte que toute la table le saurait sur-le-champ. Beaucoup de nouveaux joueurs sont des stations payantes parce qu’ils n’ont pas pris connaissance de la valeur des mains de départ. Elles sont tout simplement impatientes de se livrer au plaisir de jouer avec un maximum de mains possibles.

Profil n°3 au poker : le joker

Occasionnellement, vous rencontrerez un lunatique qui joue beaucoup de mains comme une calling station, mais, qui a, en plus, l’habitude de relancer constamment et de surjouer ses cartes, pensant qu’il arrivera à chasser tout le monde du pot et à le voler. Connus comme des joueurs larges et agressifs, ces profils perdent encore plus d’argent que les calling station car, en plus de jouer trop de mains, ils surenchérissent et perdent, là aussi, leur argent. Le Joker gagnera quelques pots parce que des joueurs qui n’ont rien en main vont passer, mais si un autre joueur a vraiment une main, le Joker perdra après avoir parié tout au long du coup jusqu’à la river. Là aussi, votre stratégie devrait consister à jouer uniquement vos top mains contre ces joueurs de poker, et, quand vous savez que vous disposez de la main gagnante, pariez gros, il vous suivra dans la course.

Profil n°4 au poker : le lion

Ce joueur de poker est agressif, mais seulement de façon sélective et à bon escient. C’est le type de profil que vous désirez être. Comme un lion, il vous suffit de faire un massacre de temps à autre, mais quand vous le faites, c’est sans pitié et vous laisserez sur le carreau des adversaires qui se méfieront de vous pour le reste du jeu. Vous devez être connu comme un joueur “serré” et “agressif”. Vous ne devez jouer qu’un nombre réduit de mains de départ (davantage que le Roc) et, lorsque vous vous trouvez avec une main que vous aimez, jouer agressivement de façon à ne pas laisser de chance aux autres joueurs de rattraper votre main au flop, au turn ou à la river. Si vous êtes encore un débutant et que vous n’avez pas encore atteint ce niveau, méfiez-vous du lion. Il sera un joueur gagnant à la table, et, même s’il se fait avoir de temps en temps, il ne se laissera pas impressionner mais continuera comme si de rien n’était.

Il existe bien d’autres catégories de joueurs dont le profil pourra se situer entre les groupes cités plus haut. Mais une fois que vous aurez appris à reconnaître ces profils, vous serez en bien meilleure position pour jouer vos cartes.

lion poker

Il existe bien d’autres catégories de joueurs dont le profil pourra se situer entre les groupes cités plus haut. Mais une fois que vous aurez appris à reconnaître ces profils, vous serez en bien meilleure position pour jouer vos cartes.